26.05.2012 – David Gareja – Yuxarı Salahlı

Traverser la fontriere Azeri s’avere complique… J’essaie de passer a deux postes ou je me fais refouler parce que je suis etrange… Pour aller au seul poste frontiere ou je peux passer par le coin, il faut que je remonte jusqu’a 20 km Tbilisi pour pouvoir traverser une riviere… Je perds beaucoup de temps. Je dois avoir quitter l’Azerbaïdjan le 2 juin et je viens seuelement de rentrer dans le pays. Il me reste 500 km a faire. Je veux arriver au plus tard le 30 pour avoir assez de temps pour prendre le bateau qui part environ 1 fois par semaine en ce moment. Pas d’horaires regulier…

Cross the Azeri border seems to be complicated… I try at two border posts, I cannot cross there because I am foreigner… To go to the single border post ouwher I can cross in the area, I have to go back to Rustavi, 20 km beforeTbilisi in order to cross a river… I lose a lot of time. I have to be out of Azerbaijan on June 2 and I just entered the country today. I still have to do 500 km. I want to arrive no later than 30th to have enough time to catch the boat which leaves about once a week at this season. No regular schedule…

25.05.2012 – Tbilisi – David Gareja

Apres avoir repare, je peux enfin me remettre en route. Je retourne au village de mes dernieres mesaventures et continue vers un complexe monasterique, David Gereja. Les derniers kilometres sont de la piste de cailloux. En quittant le monastere je vais camper avec un groupe d’environ 20 personnes qui est parti de Londres pour rejoindre l’Australie en camion.

After repairing my bike, I can finally continue my journey. I return to the village of my misadventure and continue to a monastery complex, David Gereja. The last kilometers are gravel track. Leaving the monastery I go camping with a group of about 20 people who left London to join Australia by truck.

17.05.2012 – Tbilisi – Sagarejo

Ce matin je peux enfin reprendre la roue! Il fait déjà chaud le matin. Je me sens bien et avance pas mal. Mais en arrivant à Sagarejo, c’est le drame. Je ne vois pas une bouche d’égout “à la géorgiene” à l’ombre d’un arbre et ne peux plus l’éviter (j’étais en descente…). Résultat en images… Je m’en suis sorti indemne. Des villageois m’invitent à rester chez eux avant que Luca vienne me chercher le soir. Merci à vous tous pour votre aide!

This morning I can finally take the road again! It is already hot in the morning. I feel good and come well forward. But arriving at Sagarejo, drama. I don’t see a drain “georgian style “in the shade of a tree and can not avoid it (I was going down …). Result in images… I am luckily unhurt. Villagers invite me to stay at their home until Luca pick me up at night. Thank you all for your help!

10.05.2012 – Mleta – Tbilisi

Je tiens tout d’abord à remercier les moines pour leur accueil. La descente va plus vite que la montée ;-) Comme j’ai déjà tout vu les jours précédant, je roule jusqu’à Tbilisi ou j’arrive vers 17:00. Je recontre Simon et Yza en arrivant dans le centre de Tbilisi. Ils vont jusqu’en Indonésie à vélo (http://lesoreillesbaladeuses.blogspot.com/)

I want first thanks the monks for all they did for me. Going down is faster than going up ;-) As I have already seen all the days before. I come to Tbilisi 17:00. I meet Simon and Yza arriving in the center of Tbilisi. They go to Indonesia by bicycle (http://lesoreillesbaladeuses.blogspot.com/)

09.05.2012 – Mleta – Mleta

J’attaque la dernière partie avant le col. Les lacets arrivent assez vite après Mleta. Je comptais acheter à manger au premier village sur ma route (dernier avant le col). Malheureusement tout est fermé. Le village ne semble vivre qu’en hiver des pistes de ski qui sont juste à coté. Heureusement j’ai des pates en reserve. Une voiture s’arrête pendant que je fais à manger. Un hollandais et un georgienne discute avec moi et m’offre du pain ;-) La route se dégrade sur les derniers kilomètres. En arrivant au col je decide de ne pas continer jusqu’à Stepansminda. Sinon je ne pourrai pas rentrer à Tbilisi demain soir (vendredi je devrai recevoir mon visa kazakh). Je fais donc demi-tour et retourne au monastère pour une seconde nuit.

I begin the last part before the pass. The hairpin bends come almost immediately after Mleta. I intended to buy food at the first village on my way (last before the pass). Unfortunately everything is closed. The village seems to live in winter from the ski slopes that are next to it. Fortunately I have some noodles in reserve. A car stops while I’m cooking. A dutch man and a georgian girl talk to me and give me bread ;-) The road becomes worse in the final kilometers. Arriving at the pass I decided not to continer Stepansminda. Otherwise I can not go to Tbilisi tomorrow night (Friday I will receive my visa of Kazakhstan). So I turned around and returned to the monastery for a second night.

08.05.2012 – Mtskheta – Mleta

Il a plu toute la nuit. Heureusement ça s’est arrêté avant que je parte (pour ne pas répéter la journée d’hier). En gros je suis monté toute la journée. Le paysage est très beau et change avec l’altitude. Sur le chemin j’ai vu quelques monastères et tours de guet. En arrivant a Mleta, je demande au monastère où je peux dormir, ils m’invitent à rester pour la nuit.

It rained all night. Fortunately it stopped before I leave (to avoid repeating yesterday). Basically I went up all day. The landscape is beautiful and changes going up. On the way I saw a few monasteries and watch towers. Arriving in Mleta, I ask the monastery where I can sleep, they invite me to stay for the night.

07.05.2012 – Tbilisi – Mtskheta

Je voulais partir de bonne heure. Mais il a plu toute la matinée et même au dela. Je suis parti vers 14:30. Je suis allé jusqu’à Mtskheta, ancienne capitale de la Georgie (a environ 30 km). Le temps de visiter la cathedrale et la journée était déjà finie…

I wanted to leave early. But he rained all morning and even beyond. I went around 14:30. I went up to Mtskheta, former capital of Georgia (about 30 km). Time to visit the cathedral and the day was already over…

Tbilisi – Part 2

Au fait, j’ai déménagé chez Mathilde, Nico et leurs enfants. Je parle donc français tous les jours, ça fait du bien après 2 mois avec peu de conversation et j’ai retrouvé les accents! J’ai décidé avec l’aide de l’hôtel où j’étais en arrivant de partir dans les montagnes, au nord de Tbilisi pour quelques jours. Je rentrerai pour aller chercher mon passeport avec visa kazakh. Entre temps j’ai continué à visiter la ville et à organiser mon contournement de l’Iran par la Caspienne. Ce soir il y a une soirée au café français pour les éléctions. Demain je reprends la route!

I didn’t mention, I moved to Mathilde, Nico and their children. So I speak French every day, it feels good after 2 months with little conversation and I have the accents on the keyboard ! I decided with the help of the hotel manager to go to the mountains in the north of Tbilisi for several days. I will return to pick up my passport with visa kazakh. Meanwhile I continued to visit the city and to organize my bypass Iran by the Caspian. Tonight there is a party in the french cafe for the presidential elections. Tomorrow I take the road!

Tbilisi – Part 1?

Je suis donc arrive a Tbilisi le 29.04. Le 30, je me suis occupe de ma demande de visa pour l’Azerbaijan. Tout se passe sans probleme, meme si ca dure un peu. Le soir, je sors avec 4 polonais (en vacances) et 2 de leurs amis georgiens. J’apprends un peu sur le pays et ses traditions. Le 01.05 je commence a visite la ville. La ville est belle. Je rencontre Romain qui tient 2 cafe francais a Tbilisi. Mercredi 2, j’obtiens mon visa azeri! Le soir, je rencontre d’autres francais qui vivent ici et en apprend encore plus sur le pays et les francais qui sont deja passes a velo. Jeudi je fais ma demande de visa kazakh. Je ne l’aurai que vendredi prochain… Je dois maintenant reflechir a ou aller en Georgie ;-)

So I arrived in Tbilisi on 29th of April. On 30th, I applied my visa for Azerbaijan. Everything goes without problem, even if it takes a little bit time. In the evening I go out with four polish guys (on holiday hier) and two of their friends Georgian. I learn a little about the country and his traditions. The 1st of May I started to visit the city. The city is beautiful. I met Romain holding two French coffee in Tbilisi. Wednesday 2, I get my visa Azeri! In the evening I meet other french people living here and learn more about the country and the French who already passed by bicycle. Thursday I apply my Kazakh visa. I will get it only on next Friday… Now I have to think about where to go in Georgia ;-)