26.03-08.04.2013 – Chum Kho – Langkawi (Malaysia)

En descendant vers le sud, la minorité musulmane se fait de plus en plus visible. Les gens sont aussi de plus en plus ouverts, comme si ils voyaient moins de touristes. Je quitte la côte est pour aller sur la ouest. Je longe le lac de Songkhla, le plus grand lac de Thailande. J’arrive sur la côte ouest tout près de la frontière malaisienne d’où je prends un bateau pour l’île de Langkawi en Malaisie. L’île est une île Duty Free (détaxée), ce qui a malheureusement amené à construire 2 centres commerciaux sur la route qui longe la plage ainsi que des dizaines et dizaines d’autres magasins… En mettant la tête sous l’eau, on n’entend rien d’autre que les jet-skis et autres moteurs de bateau.

Going South, the Muslim minority is becoming more and more visible. People are also much more open, they probably don’t see so many tourists here. I leave the East coast to go to the West one. I cycle along the Songkhla lake, the biggest in Thailand. I reach the West coast just on the Malaysian border and take a boat to the Malaysian island of Langkawi. This island is actually a Duty Free place. That unfortunately leaded to build 2 shopping centres on the street along the beach as dozen of shops… As I put my head under the sea water, I don’t hear anything else than jet-skis and other boat motors.

21-25.03.2013 – Bangkok – Chum Kho

Je quitte Bangkok assez facilement en roulant de part et d’autre de la route principale sur des routes plus petites. Je joue à ce jeu jusqu’en fin de journée. Je coupe près de la côte, bien plus à l’écart de la route principale que jusqu’à maintenant. Je roule au milieu des marais salants avant de m’arrêter dans une ville sans hôtels, où des moines m’accueillent et me donnent à manger. Les marais salants continuent après cette ville qui semble en être le centre. Ce sel semble être apprécié des Thaïlandais. Je continue près de la côte. Il doit y avoir une rencontre officielle qui se prépare, il y a des policiers tous les 200 mètres. Je me baigne avant de manger à midi et continue ma route. Je tombe sur un coin touristique le soir, les prix des chambres triplent… Je reste au temple. Le jour suivant, je n’ai pas d’autre choix que de rouler sur la route principale. Je me trouve sur un bout de terre de 10 km de large coincé entre le golf de Thaïlande et la Birmanie. Je roule ensuite plus à l’intérieur des terres où je rencontre beaucoup de cyclistes Thaïlandais et étrangers. Dans les endroits moins touristiques, la nature est préservée, les plages désertes… Alors que je pensais faire une petite journée pour récupérer des derniers jours, je tombe sur des bungalows sur une plage. Je m’arrête pour la journée et profite de cet endroit tranquille.

I leave Bangkok quite easily following the main road, on smaller roads. I’m doing that until the end of the afternoon. I cut through to the coast, much further from the main road than until now. I cycle through salt fields and stop in a small town without hotel, where monks welcome me and offer me food. The salt fields continue after that town which seems to be the centre of it. This salt seems to be appreciated from the Thais. I continue following the coast. There should be a kind of political meeting there, there are policemen every 200 m along the road. I go for a swim before lunch and continue my way. I arrive in a touristic place in the evening, prices of the rooms increase by factor 3… I stay at the temple. On the following day, I don’t have any other choice than go on the main road. I’m on the 10 km wide piece of land between Myanmar and the gulf of Thailand. I cycle then more inland where I meet a lot of cyclists from Thailand and abroad. In non touristic areas, the nature is preserved, the beaches are empty… I was thinking about doing a small day to recover of the last (long) days as I see some bungalows right on the beach. I stop for the day and take advantage of this quiet place.

17-20.03.2013 – Bangkok

Je reste à Bangkok au cœur du quartier “backpacker”. Dans la rue principale de ce quartier, on trouve de tout : Hotels, bars / restaurants, tailleurs, massages, souvenirs en tous genres, brochettes de scorpions… La musique vient de cette rue jusqu’à environ 3 heures du matin. L’avantage de cet endroit est qu’il est situé au cœur de la ville, à proximité du palais royal et des temples les plus importants. Je visite la ville tout en essayant de me reposer. Vu la chaleur, le programme est déjà réglé : visites le matin, repos l’après midi. Je rencontre un ami d’études qui est installé à Bangkok depuis 2006. Je vidange mon vélo (pour ceux à qui ça parle :-) )

I stay in Bangkok in the middle of the backpacker area. In the main street, you can find everything : hotels, bars / restaurants, tailors, massages, every kind of souvenirs, scorpions brochettes… Music comes from that street until 3am. The good thing in this area is that it located in the middle of the city, close to the royal palace and the main temples. I visit the city and try to rest. With really hot temperature, the program is easy to define : visit in the morning, rest in the afternoon. I meet a university friend who is living since 2006 in Bangkok. I also do some bike stuff, changing the oil of my bike (for those who know what I mean :-) )

14-16.03.2013 – Siem Reap – Bangkok

Je roule de nouveau tout seul pour quelques semaines. J’arrive à Bangkok en 3 jours. Pendant ces 3 jours, je transpire comme jamais, traverse une frontière très chargée (et j’ai dépassé mon visa cambodgien de 2 jours), rencontre plus de moines (jeunes et vieux), l’un d’entre eux pense que j’ai besoin de la protection de Bouddha car je voyage seul et m’offre un bracelet béni ainsi que 2 colliers béni. Je suis maintenant au cœur du quartier touristique, dans le centre de Bangkok. Je re-rencontre Pascal, le cycliste français !

I’m cycling alone again for a few weeks from now. I reach Bangkok in 3 days. In these 3 days, I sweat as never before, cross a really busy border (and overstayed 2 days in Cambodia), meet more monks (young and old), one of them think that I need the protection of Buddha because I’m traveling alone and offer me a blessed bracelet and 2 blessed necklaces. I’m now in the backpacker area in central Bangkok. I meet again Pascal, the French cyclist as I arrive!

27.01.2013 – Nakhon Phanom – Savannakhet

Nous tirons tout droit sur That Phanom. Il y a un important temple bouddhiste dans cette ville. La fréquentation augmente considérablement en période de pleine lune. C’était hier. Cela nous donne une bonne occasion d’observer les locaux. Nous continuons notre route le long du Mékong. Nous rencontrons un marcheur Suisse suivant le Mékong du delta à la source. Nous retraversons la frontière pour retourner au Laos. Cette fois, on ne nous autorise pas à traverser le pont à vélo. Nous devons prendre un bus (et payer…). Nous arrivons à Savannakhet avant le coucher du soleil. Nous rencontrons 4 autres cyclistes dans notre auberge. Nous allons dîner tous ensemble. Nous sommes contents retrouver le Laos.

We head to That Phanom. In this town there is an important Buddhist temple. It is really busy around the full moon time. That was yesterday. It gave us a good occasion to observe locals in the temple. We continue our way along the Mekong river. We meet a Swiss hiker who is following the Mekong river from the delta to the source. We cross again the border to Laos. This time we are not allowed to cross the bridge cycling. We have to take a bus (and pay for it…). We arrive in Savannakhet before sunset. We meet other 4 cyclists in our guesthouse. We go out together for dinner. We are happy to be in Laos again.

25.01.2013 – Nathom – Nakhon Phanom

Ce matin, nous assistons au levé du drapeau dans une école du bord de la route. Nous nous arrêtons dans la matinée pour voir des empreintes de dinosaures (longues d’environ 10 cm, ça valait le détour…). Nous achetons de très bon ananas en route. Nous nous arrêtons pour voir une stupa. Nous passons en dessous d’un autre pont frontalier pour le Laos avant d’arriver à Nakhon Phanom. Le marché de nuit est intéressant et plein de bonnes choses à manger.

This morning we see the raising of the flag in a school from the roadside. We stop in the morning to look at very impressive dinosaur footprints (more or less 10 cm long…). We can buy really good pineapple on our way. We stop to see a stupa. We cycle under an other border bridge to Laos and arrive in Nakhon Phanom. The night market is nice and full of good food.

24.01.2013 – Phu Tok – Nathom

Nous continuons sur de petites route. Jusqu’à maintenant nous avons eu de la chance, la qualité des routes n’est pas si déplorable. Nous prenons notre pause de midi au bord d’un lac après avoir été pris en chasse par 3 chiens fous. Alors que nous demandons notre chemin pour la prochaine petite route, les locaux nous cachent le chemin à prendre. Ils ont peur que nous n’arrivons pas à passer par là à cause de la qualité de la route. Ils préfèrent nous faire faire 20 k, de détour. Pas nous…

We continue our way through small roads. We are lucky so far, the road quality is not that bad. We have lunch on a lake shore after having been chased by 3 crazy dogs. As we ask our way to the next small road, the locals don’t tell us where to go. They are afraid we can’t make it because of the road quality. They prefer us to do a 20 km detour. We don’t…

23.01.2013 – So Phisai – Phu Tok

Nous partons de bonne heure pour profiter de la fraîcheur matinale. Nous arrivons à Phu Tok par des petites routes à midi. Phu Tok est une pierre géante au beau milieu de la plaine. C’est un lieu de méditation pour les bouddhistes. Nous allons jusqu’en haut. Nous cherchons ensuite un endroit où passer la nuit. Les pensions chez l’habitant que nous avions repéré semblent fermées. Nous demandons à l’hôpital si quelqu’un parle anglais et pourrait nous aider. Nous pouvons planter la tente sur le terrain de l’hôpital. En plus, nous avons le WIFI dans la tente !

We leave early to cycle in the cool hours. We arrive in Phu Tok through back roads for lunch. Phu Tok is a giant stone on the plain. It is a meditation place for Buddhists. We go to the top of it. We can enjoy the view from there. After that we look for a place to stay over night. The home stays seem to be closed. We ask in the hospital for English speaking people to help us. We can pitch our tent on the hospital ground. We have WIFI access in the tent!