21-25.03.2013 – Bangkok – Chum Kho

Je quitte Bangkok assez facilement en roulant de part et d’autre de la route principale sur des routes plus petites. Je joue à ce jeu jusqu’en fin de journée. Je coupe près de la côte, bien plus à l’écart de la route principale que jusqu’à maintenant. Je roule au milieu des marais salants avant de m’arrêter dans une ville sans hôtels, où des moines m’accueillent et me donnent à manger. Les marais salants continuent après cette ville qui semble en être le centre. Ce sel semble être apprécié des Thaïlandais. Je continue près de la côte. Il doit y avoir une rencontre officielle qui se prépare, il y a des policiers tous les 200 mètres. Je me baigne avant de manger à midi et continue ma route. Je tombe sur un coin touristique le soir, les prix des chambres triplent… Je reste au temple. Le jour suivant, je n’ai pas d’autre choix que de rouler sur la route principale. Je me trouve sur un bout de terre de 10 km de large coincé entre le golf de Thaïlande et la Birmanie. Je roule ensuite plus à l’intérieur des terres où je rencontre beaucoup de cyclistes Thaïlandais et étrangers. Dans les endroits moins touristiques, la nature est préservée, les plages désertes… Alors que je pensais faire une petite journée pour récupérer des derniers jours, je tombe sur des bungalows sur une plage. Je m’arrête pour la journée et profite de cet endroit tranquille.

I leave Bangkok quite easily following the main road, on smaller roads. I’m doing that until the end of the afternoon. I cut through to the coast, much further from the main road than until now. I cycle through salt fields and stop in a small town without hotel, where monks welcome me and offer me food. The salt fields continue after that town which seems to be the centre of it. This salt seems to be appreciated from the Thais. I continue following the coast. There should be a kind of political meeting there, there are policemen every 200 m along the road. I go for a swim before lunch and continue my way. I arrive in a touristic place in the evening, prices of the rooms increase by factor 3… I stay at the temple. On the following day, I don’t have any other choice than go on the main road. I’m on the 10 km wide piece of land between Myanmar and the gulf of Thailand. I cycle then more inland where I meet a lot of cyclists from Thailand and abroad. In non touristic areas, the nature is preserved, the beaches are empty… I was thinking about doing a small day to recover of the last (long) days as I see some bungalows right on the beach. I stop for the day and take advantage of this quiet place.

17-20.03.2013 – Bangkok

Je reste à Bangkok au cœur du quartier “backpacker”. Dans la rue principale de ce quartier, on trouve de tout : Hotels, bars / restaurants, tailleurs, massages, souvenirs en tous genres, brochettes de scorpions… La musique vient de cette rue jusqu’à environ 3 heures du matin. L’avantage de cet endroit est qu’il est situé au cœur de la ville, à proximité du palais royal et des temples les plus importants. Je visite la ville tout en essayant de me reposer. Vu la chaleur, le programme est déjà réglé : visites le matin, repos l’après midi. Je rencontre un ami d’études qui est installé à Bangkok depuis 2006. Je vidange mon vélo (pour ceux à qui ça parle :-) )

I stay in Bangkok in the middle of the backpacker area. In the main street, you can find everything : hotels, bars / restaurants, tailors, massages, every kind of souvenirs, scorpions brochettes… Music comes from that street until 3am. The good thing in this area is that it located in the middle of the city, close to the royal palace and the main temples. I visit the city and try to rest. With really hot temperature, the program is easy to define : visit in the morning, rest in the afternoon. I meet a university friend who is living since 2006 in Bangkok. I also do some bike stuff, changing the oil of my bike (for those who know what I mean :-) )

14-16.03.2013 – Siem Reap – Bangkok

Je roule de nouveau tout seul pour quelques semaines. J’arrive à Bangkok en 3 jours. Pendant ces 3 jours, je transpire comme jamais, traverse une frontière très chargée (et j’ai dépassé mon visa cambodgien de 2 jours), rencontre plus de moines (jeunes et vieux), l’un d’entre eux pense que j’ai besoin de la protection de Bouddha car je voyage seul et m’offre un bracelet béni ainsi que 2 colliers béni. Je suis maintenant au cœur du quartier touristique, dans le centre de Bangkok. Je re-rencontre Pascal, le cycliste français !

I’m cycling alone again for a few weeks from now. I reach Bangkok in 3 days. In these 3 days, I sweat as never before, cross a really busy border (and overstayed 2 days in Cambodia), meet more monks (young and old), one of them think that I need the protection of Buddha because I’m traveling alone and offer me a blessed bracelet and 2 blessed necklaces. I’m now in the backpacker area in central Bangkok. I meet again Pascal, the French cyclist as I arrive!

09-13.03.2013 – Siem Reap (Angkor)

Nous découvrons l’immense site d’Angkor, ancienne capitale de l’empire Khmer, dont seuls les temples, tous plus impressionnants les uns que les autres ont traversé les siècles (les bâtiments habités, en bois, ont disparu. La pierre était réservée aux dieux). C’est le lieu le plus visité du Cambodge.

We discover the immense site of Angkor, ancient capital city of the former Khmer empire. Only the temples came trough the centuries (inhabited wooden buildings disappeared. Stone was reserved for the gods). It is the most visited place in Cambodia.

04-08.03.2013 – Phnom Penh – Siem Reap

Nous roulons 5 jours vers Siem Reap. Nous passons à travers une succession de paysages verts puis secs. Nous rencontrons de jeunes moines alors que nous passons la nuit dans un temple. Ils semblent vraiment intéressés par notre voyage et veulent tous exercer leur anglais avec nous. La route est parfois dangereusement étroites et les gens y roulent beaucoup trop vite, surtout les chauffeurs de bus et de camions. Nous visitons quelques temples inintéressants et un site pré-Angkorien en route. Nous arrivons le 5ème jour à Siem Reap et rencontrons un coupe de cyclistes suisse, Bruno et Mona, rencontrés en Chine. Nous tombons également sur un cycliste français, Pascal, que nous avions rencontré au Laos. Quelle coïncidence et belle soirée !

We cycle 5 days to Siem Reap. We go alternatively through green and then dry landscapes. We meet young monks as we sleep in a temple. They seem really interested in our trip and want to practice their English. The road is sometimes dangerously narrow and people drive much to fast, especially bus and truck drivers. We visit some interesting temples and a pre-Angokian site on our way. On the 5th day, we arrive in Siem Reap and meet a cyclist couple we met in China, Bruno and Mona, from Switzerland. We also meet, as we are dinning, a French cyclist, Pascal, we met in Laos one month before. What a coincidence, and a nice evening!

02-03.03.2013 – Phnom Penh

De retour à Phnom Penh, nous restons 2 jours pour visiter la ville, nous reposer et rencontrer nos nouveaux amis. Le pays a connu de nombreux bas ces dernières 30 années : guerres, dictature des Khmers Rouges (voir prison S-21 dans les photos suivantes). Il reste toujours de nombreuses mines antipersonnels à travers le pays, héritage de ces sombres années. Malgré tout, les gens semblent rester optimistes.

Back in Phnom Penh, we spent 2 days visiting the city, having some rest and meeting our new friends. The country has gone through the dark ages for the last 30 years : wars, the dictatorship of the Khmers Rouges (see S-21 prison in the following pictures). A lot of anti-personnel mines are still spread across the country, as a heritage of the successive wars. However, people here are still optimistic.

27.02-01.03.2013 – Rabbit Island – Phnom Penh

Après nous être détendus sur notre île, il est temps de rentrer à Phnom Penh. Nous lions une nouvelle amitié en route. Cela nous permettra d’apprendre beaucoup plus sur le pays et ses habitants.

After a relaxing time on the island, it’s time to go back to Phnom Penh. On the way we do new a friendship. We’ll get to know much more of the country and their people.